Qu’est ce que le mode sombre et pourquoi est-il important ?

Les réseaux sociaux comme Twitter ou Instagram ou leader comme Google ont d’abord cherché à «accrocher» les utilisateurs. Ils envisagent maintenant de donner aux utilisateurs des outils pour ne pas les détoxifier, mais pour leur faire savoir qu’ils sont peut-être trop accrochés. Et dans cette tendance actuelle du bien-être, les applications ont adopté un concept qui, sans être vraiment nouveau, est déjà une tendance, le mode sombre.
le mode sombre pour l'expérience utilisateur
Les interfaces utilisateur à thème sombre utilisent des surfaces principalement sombres. Ils émettent de faibles niveaux de lumière tout en conservant un haut niveau de convivialité. Normalement, c’est un mode complémentaire que l’utilisateur peut activer (ou désactiver), mais dans les années à venir, nous verrons comment il prendra plus d’importance en laissant de côté le mode normal. Pourquoi ça ? La technologie évolue constamment mais il semble qu’ils aient oublié les batteries. Actuellement, l’autonomie de la batterie est le plus gros point douloureux et le mode sombre est une solution potentielle à ce problème. L’économie entre le mode sombre et le mode normal est de 14% si l’on utilise le téléphone avec la moitié de la luminosité. Cependant, elle passe à 60% si nous avons l’écran avec la luminosité maximale.

Comment est-il utilisé par les marques et application

Twitter, le populaire réseau de micro blogging, l’a lancé il y a quelques mois. Il l’a implémenté avec une option automatique permettant à l’utilisateur de choisir s’il souhaite que l’application s’assombrisse lorsque le soleil se couche. La dernière version du système d’exploitation mobile d’Apple, iOS 13, a également intégré une fonctionnalité similaire. Dans ses produits plus avancés, il profite même des capteurs de lumière ambiante pour réguler automatiquement l’intensité de la luminosité sur l’écran, évitant ainsi les coups de lumière douloureux dans une pièce à faible luminosité. La liste est très large: Instagram, YouTube, Google Chrome, Mac OS, Windows 10 ou encore Android 10.

Facebook est l’une des entreprises qui semble déterminée à miser fortement sur cette technologie. Celle ci a souhaité apporter le mode sombre à ses principaux services, Instagram, WhatsApp et bien sûr Facebook (depuis Octobre 2019). Trois des applications les plus réussies et constamment utilisées par des millions de personnes. C’est pourquoi elles se devaient de passer au mode sombre, devenu pour l’instant un phénomène imparable du fait de sa supposée contribution au bien-être de l’utilisateur et surtout d’un meilleur repos de la vue.

Quels sont alors ses avantages remarquables sur l’expérience utilisateur ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les entreprises technologiques sont très vite passées au Dark UX. 

D’une part, nous avons l’obsession de l’expérience utilisateur qui se dépasse dans tous les domaines mais cela dépasserait la simple esthétique et permettrait de réduire la fatigue visuelle créée par le fait d’être devant un écran pendant des périodes prolongées. Quand nous passons plus de temps sur le web, l’expérience est meilleure. Pour ma part, étant étudiant en web, j’ai l’habitude de travailler tard le soir sur de la création de contenu et du développement de site et l’interface sombre de MacOS lié à celle de Google Chrome me permet de sentir mes yeux moins fatigués même si cela reste une impression.

D’autre part, c’est la durée de vie de la batterie des smartphones.

Bien qu’elle se soit considérablement améliorée ces dernières années, l’autonomie reste l’une des faiblesses des appareils mobiles modernes. La solution trouvée par les fabricants et les développeurs consiste à tirer parti des écrans de type OLED qui offrent généralement des noirs plus profonds pour optimiser l’utilisation de la batterie et permettre de réduire l’émission de la soi-disant «lumière bleue». Avec moins de luminosité, moins d’énergie et de ressources sont consommées et, en général un peu d’énergie est économisé. Selon l’application ou site, il est possible de l’activer automatiquement ou dans les délais décidés par l’utilisateur (Jour/Nuit).

Puis, cette tendance est une avancée en matière de convivialité. Nous pouvons opter pour le « mode sombre » ou le « mode clair », l’utilisateur a le choix et il aime ça (des teams se forment même sur les réseaux comme Twitter entre ceux qui préfèrent le mode clair ou foncé). Elle permet aussi d’être plus ergonomique, en effet certaines couleurs se voient mieux sur fond noir, cela permettrait donc d’augmenter la lisibilité.

Pour faire simple l’avantage du « mode sombre » est que, selon le contexte, il vous aide à améliorer la lecture, car il permet de se reposer la vue pendant de longues périodes de lecture.

Quant à la popularité du mode basique, c’est que de part sa construction de base il aiderait à l’accessibilité.

Et ses inconvénients ?

Pour de grandes masses de texte, le mode sombre n’est pas le meilleur, pour une raison simple, les papiers des livres sont blancs et les lettres noires. L’oeil est donc habitué à lire des lettres sombres sur un fond clair quand il s’agit de longs contenus (Mode sombre à bannir donc pour les articles de blog, tutoriels, etc…) mais pour les écrans lumineux, du contenu basique (images et courts messages) et une lecture prolongé, sur de longues heures, le mode sombre est meilleur.

Puis de nombreux programmes incorporés au système comme que les éditeurs de messagerie, de calendrier, fichiers et de code prennent déjà complètement en charge le mode sombre comme MacOS et Windows 10. 

Cependant, l’image est complètement différente sur le Web. Dès que vous passez au navigateur, les utilisateurs sont inondés de sites lumineux relativement rapidement. L’expérience devient complètement inverse et vous sortez alors rapidement de l’immersion. Il existe déjà des plugins de navigateur qui essaient de générer un mode sombre pour tous les sites Web. Cependant, les entreprises n’ont aucune influence sur les couleurs et le design de leur site. Il serait préférable d’intégrer le support du mode sombre afin d’avoir un contrôle total de l’affichage et éviter d’avoir des incohérences avec la charte graphique originale.

Comment appliquer correctement le mode sombre à votre site ou application

Ombres différentes sur fond sombre

Dans une interface utilisateur des thèmes par défaut (fond blanc), les ombres sont utilisées pour exprimer l’élévation des composants et gardent toujours une teinte sombre légèrement transparente. Cependant, dans le thème sombre, l’élévation est représentée en ajoutant une plus grande clarté aux composants avec par exemple une ombre plus clair et qui joue plus sur la transparence (opacité réduite). Il faudra alors vérifier à ce que vos illustrations et images gardent toujours une certaine logique sur votre site après un passage au mode sombre.

La surface grise

Un thème sombre n’utilise pas forcément un lettrage blanc sur un noir pur, justement utiliser des nuances du gris foncé au gris clair, au lieu du noir, comme couleur de surface principale pour les composants. Les surfaces gris foncé réduisent également la fatigue oculaire. En effet, le texte clair sur une surface gris foncé présente moins de contraste que le texte clair sur une surface noire. Cependant, sur les appareils dotés d’écrans OLED comme une majorité des téléphones actuels, le noir pur peut être utilisé, car ces écrans peuvent désactiver les pixels en affichant le noir pour économiser la batterie.

La lisibilité

En effet, comme expliqué plus haut la lisibilité devient plus difficile sur fond sombre. C’est pourquoi il faut veiller à laisser de l’espace entre nos contenus. Que cela soit texte, images ou boutons, il faut les distribuer généreusement partout sur notre page pour rendre nos éléments plus perceptibles. 

Maintenant le doute quant à savoir si le mode sombre sera finalement imposé à l’expérience d’utilisation dans les applications ou ne conduit pas à se remémorer d’autres initiatives du monde Internet qui ont suscité beaucoup d’intérêt du fait de leur implication green mais qui n’ont finalement pas eu de voie. Pour une majorité comme pour moi, il est encore trop tôt pour savoir s’il restera parmi nous, mais comme tant d’autres choses, il semblait qu’il serait établi pour beaucoup de plateformes, mais non.